Diplomée en 2008 d’un Master Génie Civil et Infrastructures à l’Université de Cergy Pontoise. Je suis Responsable Conception au sein de la Direction technique de CAI Promotion depuis Mai 2018. Je travaille essentiellement avec les équipes de développement foncier et de programme pour la maitrise technique et financière des programmes immobiliers.

CAIP

Quelle serait votre description du poste de « intitulé de poste » ?

J’accompagne les développeurs fonciers dans le choix des terrains idéntifiés pour la réalisation de nos futures opérations immobilières. En fonction du projet proposé, je leur fais une estimation financière et aussi une analyse technique de la faisabilité de l’opération (conformité au plan local urbanisme, choix des techniques de construction du sous sol et des étages, contraintes particulères de site avec la présence d’une voie de trains, d’un cours d’eau etc…).

Une fois l’opération validée par le comité de Direction, nous démarrons la phase de dépôt de permis de construire avec les équipes programme qui vont orchestrées le futur chantier, les architectes et les bureaux d’études externes. Durant cette phase, mon rôle est de veiller à la coordination des différents membres de l’équipe projet pour respecter le planning, assurer la cohérence des rendus des bureaux d’études, garantir le respect des coûts et techniques de construction prédéfinis lors du comité de Direction.

Immobilier

Quels sont les grands temps fort de votre métier sur l’année ?

Sur une année en moyenne, je traite une trentaine de faisabilités avec les développeurs fonciers et une dizaine de dépôts de permis de construire (500 logements en moyenne). Idéalement, nous déposons la plupart de nos permis de construire dans le premier trimestre de l’année pour pouvoir les comptabiliser dans nos objectifs de l’année.

Pouvez-vous nous décrire une journée type ?

L’organisation d’une journée type dépend plus du traitement des urgences prédéfinies avec mon Directeur lors de notre point hebdomadaire le lundi. Si je dois transmettre une faisabilité sur un terrain, j’essaie de commencer toujours par une visite de site pour projeter l’opération et surtout mieux cerner l’environnement. Une fois au bureau, je m’isole dans une salle de réunion afin de me concentrer sur le chiffrage et la note technique. Si c’est un permis de construire en cours, j’organise, avec l’équipe programme, des réunions avec les architectes et les prestataires externes. En fin de journée, je vais à la salle de sports de SILVAE avec mes collègues. Je m’efforce d’y aller au minimum une fois par semaine même si ce n’est pas évident en terme d’organisation avec la vie familiale car j’ai 2 enfants de 3 et 5 ans.

Les conseils que je donne à toute personne qui souhaite faire ce métier c'est d'être passionnée, curieuse, à l'écoute des autres car on apprend beaucoup des autres, aller au bout de ses rêves et surtout ne rien lâcher.

Quel parcours faut-il avoir pour accéder à votre poste et quelles sont les possibilités d’évolutions ?

J’ai un parcours plûtot atypique. J’ai commencé ma carrière en bureau de contrôle technique pendant 2 ans, où j’ai acquis beaucoup de connaissances dans différents domaines techniques. De base, je n’étais pas prédestinée à faire ce métier de responsable technique, j’ai saisi une opportunité de poste chez le leader de la promotion immobilière, proposée par mon ancien parrain en contrôle technique.

Avec les années d’expérience, j’ai renforcé mes connaissances techniques mais j’ai surtout intégré la notion de coût dans chaque choix de système constructif, ce qui est très important pour assurer l’équilibre financier de nos opérations. Les possibilités d’évolution sont Directeur des Etudes, Directeur technique et aussi en temps que Responsable de Programmes etc.

Quels messages, souhaiteriez-vous transmettre aux personnes qui se projettent sur un poste similaire au votre ?

C’est un métier passionnant, captivant. C’est du concret car une fois le projet construit, alors qu’on a participé aux différentes étapes de son montage, et surtout que les clients qui ont acheté leur logement sont très contents, on est très fier d’y avoir contribué. Plusieurs personnes me demandent souvent si je me plais bien au travail, surtout en étant la seule femme du service technique IDF. Je leur réponds que oui je suis très épanouie dans mon travail, mes collègues et reponsables n’ont jamais mis de frein à notre relation profesionnelle parce que je suis une femme. Au contraire, nous formons une équipe soudée et l’ambiance de travail est très conviviale.

Aujourd’hui, je pense que les préjugés « hommes femmes » dans certains corps de métiers ont nettement diminué car les femmes ont prouvé leur compétence, et leur capacité d’intégration. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours soutenu dans mes choix. Les conseils que je donne à toute personne qui souhaite faire ce métier c’est d’être passionnée, curieuse, à l’écoute des autres car on apprend beaucoup des autres, aller au bout de ses rêves et surtout ne rien lâcher.

Les offres Immobilier

Voir les offres